J.M 

Pour le premier vendredi du hirak ramadanesque, beaucoup d’observateurs s’attentaient que les Algériens sortent à la rue en nocturne, mais certains n’ont pas attendu la tombée de la nuit pour investir la rue. Hier à la grande poste d’Alger a connu un rassemblement juste après la prière de vendredi, certes la foule n’était pas aussi nombreuse comme les 11 vendredis précédents, mais c’était quand même un message fort, que le peuple ne va pas baisser les bras, et compte continuer le combat jusqu’à satisfaction de ses revendications principales, notamment le départ des figures de l’ancien régime. Le peuple algérien poursuit donc son mouvement de contestation pour un changement radical du système politique en place et le départ de la bande mafieuse ayant dépouillé le pays en dépensant les deniers publics de manière excessive et désordonnée. Les Algériens se sont rassemblés au niveau de plusieurs villes des différentes wilayas, pour réaffirmer leur revendication concernant un changement radical du régime politique, et l’indépendance totale de la justice pour pouvoir juger les responsables corrompus,brandissant des banderoles revendiquant « le départ des figures du système ». Les manifestants, drapés de l’emblème national et brandissant des banderoles, réclament le départ de tous les symboles du système politique, le jugement de tous ceux qui sont impliqués dans des affaires de corruption, tout en exprimant leur attachement à l’unité nationale et réaffirmant que « la souveraineté appartient exclusivement au peuple ».