Le patrimoine d’Abdelhamid Ibn Badis toujours d’actualité chez les générations montantes

Chaabet El Lehem

148

Boualem  Belhadri

A l’instar des autres régions du pays, la wilaya d’Aïn Témouchent a célébré la Journée Nationale du Savoir, établie en hommage au vaillant et réputé  savant Abdelhamid Ibn Badis, qui a tiré sa révérence  le 16 avril 1940.

Une importante délégation a pris part, aux côté du wali, du P/APW, de la directrice  aux festivités qui ont eu pour cadre l’école primaire « Taleb Ahmed», de Chaabet El Lehem (06km au nord d’Aïn Témouchent). L’illustre homme de Lettres et penseur, natif de Constantine, Ibn Badis devenu par ses écrits une référence mondiale a tracé le  sentier de la liberté du peuple algérien qui a souffert des affres  du  colonialisme français. Aussi bien la wali que la directrice de l’Education,  ont placé haut cet évènement, en rappelant les pages glorieuses de l’uléma, de l’homme institution que représente Ibn Badis.

Environ 10 manifestations ont été présentées par les groupes folkloriques des écoles primaires de plusieurs communes. La chanson engagée (en arabe, en français et en tamazirt), le théâtre, les danses traditionnelles (locales, chaouie et kabyle) ont créé un véritable puzzle chorégraphique qui puise son inspiration dans la thématique de la liberté. Les danseurs, garçons et fillettes évoluent avec l’accompagnement en direct de la musique transmise.

Un exercice qui demande rigueur, concentration et complémentarité.»

Dans ce cadre la danse âlaoui qui est consacrée pour la plupart du temps aux garçons, n’a pas laissé les fillettes insensibles et ont pris part à la fête.

Selon nos savants : «c’est une occasion pour laquelle il faut murir une réflexion approfondie sur l’état général de notre patrimoine scientifique (au niveau qualitatif) et la situation de l’Education et la conscience critique dans l’esprit des jeunes générations, appelées à hisser haut le flambeau de cet héritage historique.»