J.M

Les opérations de relogements seront relancées incessamment, selon les dernières déclarations du wali d’Oran, qui a rassuré que les clés de dizaines de milliers d’unités seront bientôt remises à leurs bénéficiaires, tous programmes confondus. Plusieurs quartiers et bidonvilles attendent avec impatience leur tour. Notamment à l’approche des dates des fêtes nationales, synonymes de cérémonies de remise. Parmi ces sites précaires qui ne cessent de crier pour un éventuel relogement, le site « CUMO » à Es-Sénia, où des dizaines d’habitants de l’ex-résidence universitaire bloquent souvent le tracé du tramway, pour protester contre leur situation sociale, eux qui espèrent qu’ils soient touchés par l’une des opérations de relogement prévues cette année. Fermée depuis fin 2004, le CUMO abrite plus de 350 familles, dont 260 sont recensées officiellement. Le site qui appartient à l’université d’Oran, qui a affecté, temporairement, les chalets aux travailleurs de l’université, à cause de la présence de la dangereuse matière de l’amiante. Le lieu a été depuis l’évacuation des étudiants vers d’autres résidences, envahi par les squatteurs qui ont trouvé là, une occasion pour « mériter » un logement social. L’apparition de plusieurs baraques de fortune érigées illicitement est devenue banale et source d’argent pour certains « courtiers de baraque». En dépit des opérations d’éradication du phénomène menées par les services de police, plusieurs familles sont restées sur les lieux, afin de pouvoir bénéficier d’un toit décent, dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. Des sources de la wilaya affirment que les occupants de cette ex-cité universitaire seront concernés par cette opération de relogement annoncée dans les prochains mois. Chose qui remonte le moral aux familles qui y résident. Dans ce cadre de la lutte contre l’habitat précaire, un quota de plus de 3.500 logements sociaux sera réceptionné au nouveau pôle urbain de Misserghine, avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris, hier, de sources proches de la wilaya et sera consacré aux mal-logés de la wilaya. En effet, en parallèle au lancement des travaux d’aménagement, au pôle urbain de Gdyel, le chantier de réalisation de plus de plus de 3.500 logements, a été lancé au nouveau pôle urbain de Misserghine sur instructions du wali; dans le cadre du programme de logements accordé à la wilaya d’Oran, par le ministère de l’Habitat, pour lutter contre l’habitat précaire