Zitouni Mustapha

Les conclusions des fonctionnaires de police en charge du volet des accidents de la route, sont sans appels, près de 65% des conducteurs, victimes ou impliqués directement dans un accident de la route sont âgés entre 20 et 40 ans. La conduite dite agressive sans respect des lois, ni du code de la route et encore moins des autres conducteurs a été largement mise en exergue, par les spécialistes de la circulation routière, lors d’une émission sur les ondes de la Radio locale, dédiée au fléau des accidents de route. «De nombreux jeunes conducteurs, prennent le volant comme s’ils étaient seuls sur la route, ne se souciant, ni de la réglementation en vigueur, ni des autres conducteurs.» Telle est l’analyse pertinente, faite par un intervenant de la Sûreté de wilaya. Un fait et constat partagés par l’ensemble des automobilistes respectueux des lois et du code de la route. Un autre point relevé par les spécialistes de la circulation routière et qui reste tout aussi pertinent que le précédent, il concerne le facteur humain qui est la première cause des accidents de la route. A ce propos, un des intervenants dira, que le facteur humain est à 95%, la cause des accidents. Entre dépassement dangereux, conduite agressive, conduite sous l’effet de l’alcool et de stupéfiants, excès de vitesse et bien d‘autres encore que s’ils venaient à être éradiqués, le nombre d’accidents baisserait inévitablement. Pour l’heure, les chiffres parlent d’eux-mêmes et font froid dans le dos, nous en sommes à près de 4.000 morts et des dizaines de milliers de blessés par année et ce triste bilan, ne doit en aucun cas nous étonner et pour cause, nous constatons chaque jour ces dépassements sur nos routes sans qu’aucun dispositif n’ait apporté un quelconque changement à la situation. A titre indicatif, 242 personnes sont décédées et 2.472 autres blessées dans 1.866 accidents de la route survenus durant le mois de janvier 2019 au niveau national. Un bilan établi ce dimanche par le Centre National de la Prévention et de la Sûreté Routière (CNPSR). Le Centre a enregistré en janvier 2019 une baisse du nombre des accidents de 4,01%, une hausse du nombre des décès de 0,83% et une baisse du nombre des blessés de 6,11%.