J.M

La candidature du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a été officiellement annoncée hier, par l’agence de presse nationale (APS). Une lettre à la Nation a été adressée à cette occasion.

Dans son message, le Président Abdelaziz Bouteflika a affirmé qu’il prévoit, une conférence nationale inclusive. Elle aura pour objectif l’élaboration d’une « plateforme politique, économique et sociale», voire «proposer un enrichissement de la Constitution.» Selon Abdelmalek Sellal, désigné Directeur de campagne, cet enrichissement sera «profond» et répondra aux attentes des Algériens. L’on comprend ainsi que cette conférence nationale inclusive pourrait sortir avec un large projet de révision de la Constitution.

Le président de l’Instance dirigeante du Front de Libération Nationale (FLN), Mouad Bouchareb avait affirmé samedi, à Alger, que la candidature de Bouteflika à un nouveau mandat présidentiel, « est la revendication de tous les militants du FLN et celle de tous les citoyens à travers le territoire national, pour la consécration de la stabilité et la poursuite du processus d’édification ». Ajoutant qu' »il s’agit- là d’une décision judicieuse prise en toute liberté et souveraineté, partant de la conviction et de la détermination à assurer la continuité dictée, avant tout, par l’intérêt suprême du pays ». « Les militants du FLN et tout le peuple algérien seront au rendez-vous, pour une Algérie souveraine et forte, jouissant de la liberté et de la justice et occupant une place de choix », a-t-il soutenu, appelant les militants du parti à « préparer la campagne électorale en faveur du Président Bouteflika à la présidentielle du 18 avril prochain, ce jour historique pour l’Algérie ». « Le FLN demeurera fidèle à son président et à son programme et respectera ses décisions, vu la confiance, l’affection et l’estime qu’il porte à tout le peuple algérien », a-t-il indiqué, ajoutant que « le Président qui a consacré toute sa jeunesse, en tant que moudjahid, à lutter pour l’indépendance, qui a contribué et contribue toujours à la réalisation des aspirations des artisans de la révolution nationale à l’édification d’un Etat fort et inébranlable à travers les époques et les générations ». Rappelant la décennie noire vécue par les Algériens et le rôle ainsi que les efforts du président Bouteflika, pour mettre un terme à cette tragédie, notamment grâce à « ses décisions pertinentes », M. Bouchareb a évoqué « les acquis importants réalisés sous la direction éclairée de M. Bouteflika, ayant permis à l’Algérie de maîtriser les secousses violentes provoquées par les fluctuations du marché mondial du pétrole, outre les projets gigantesques ayant contribué à l’amélioration du niveau de vie des Algériens sur tous les plans, dont l’accès à l’emploi, au logement et aux structures de santé et d’éducation ». « Le président de la République a pu remporter le pari, celui de faire de l’Algérie un pays stable, sûr et sécurisé », a-t-il affirmé. Le président de l’instance dirigeante du FLN a mis en avant, dans ce sens, « les efforts consentis par l’Armée Nationale Populaire (ANP), qui s’acquitte pleinement de ses missions constitutionnelles pour préserver le pays ».  A la fin du meeting, le président Abdelaziz Bouteflika a été honoré « en reconnaissance de ses contributions en faveur de l’Algérie et son rôle dans l’instauration de la paix et la réconciliation nationale ».