Belmadani Hamza

Pas moins de 11.000 logements AADL en cours de réalisation au nouveau pôle urbain de Misserghine (Ahmed Zabana) seront distribués en 2019, a annoncé le wali d’Oran, Mouloud Cherifi, lors d’une visite d’inspection effectuée avant-hier, sur place. Le nouveau pôle de Missergine s’étend sur une superficie de plus de 1.300 hectares devra abriter des chantiers de divers types de logements, notamment ADL et la nouvelle formule du LPA. Il est considéré comme une nouvelle ville qui sera érigé à l’ouest de la ville, avec des prévisions de 50.000 logements, soit plus de 200.000 habitants, il est situé, non loin de chemin important, à savoir le 4ème boulevard périphérique et la RN02.

Notons que 70.200 logements de type AADL ont été distribués à Oran en 2018, ce rythme qui sera encore soutenu durant cette année, surtout avec le travail du ministre de l’Habitat M. Temmar, pour accélérer la cadence des travaux et lever toutes les contraintes.

Cet effort qui a été salué par le wali qui a tenu à rassurer les souscripteurs sur la disponibilité d’un quota suffisant de logement, couvrant toutes les demandes qui sont de l’ordre de 37.000 dans la Capitale de l’Ouest, la wilaya d’Oran a bénéficie également d’un quota de 3.165 logements AADL dans le cadre du programme 2019 sera également réalisé au pôle urbain «Ahmed Zabana».

De nouvelles mesures ont été entreprises, chaque secteur se chargera de réaliser les amenées nécessaires d’eau potable, électricité et assainissement, chaque secteur se chargera de ses propres amenées,» dira le wali au représentant de la société syrienne «El Bayrak», chargée de la réalisation de 3.000 logements AADL au nouveau pôle urbain «Ahmed Zabana».

Le même représentant a affirmé qu’une mosquée sera réalisée sur place comme cadeau. Cette dernière d’une capacité de 1.000 fidèles portera le nom du Compagnon du Prophète (prière et salut sur lui ‘Khaled Ibn El Walid’  sera réceptionnée au même temps que les logements.

Notons que la remise des clés des 4.100 logements ADL prévue initialement en décembre dernier sera effectuée avant la fin du mois en cours, concernera 02 sites (Misserghine et  Sénia), selon les explications du wali.

Par ailleurs, les Oranais espèrent  que les mécanismes d’urbanisme seront respectés au niveau du nouveau pôle urbain 3Ahmed Zabana», pour  lui donner une nouvelle dimension et lui éviter les erreurs du passé qui ont transformé les nouvelles cités à Oran en cités dortoirs, dépourvues de structures d’accompagnement, ce qui a pénalisé largement le cadre de vie des citoyens.

Le nouveau pôle urbain «Ahmed Zabana», selon des spécialistes ne sera pas la copie  de celui Sidi Abdallah à Alger, mais un nouveau pôle important, pour la Capitale de l’Ouest, et viendra s’ajouter à d’autres pôles urbains réalisés ces dernières années, comme celui d’Oued Tlélat, Gdyel, ainsi que Belgaid, à l’est de la ville.

Le nouveau pôle urbain d’Ahmed Zabana mérite toute l’attention des services concernés.

Réaliser des logements ne suffit pas, il faut également un programme ambitieux, des structures scolaires, administratives et sécuritaires, ainsi que des équipements de loisirs et de divertissement et pourquoi pas de grands projets d’investissement, pour créer un nouveau flux de visiteurs vers l’ouest de la ville, sans négliger les modes de transports et les solutions d’optimisation du transport routier.

Notons que le wali d’Oran Mouloud Cherifi s’est  rend, lors de sa visite avant- hier, aux sites 270 logements CNEP-IMMO à Misserghine et 700 logements sociaux à Hai Rabah, ainsi que le projet 500 logements sociaux à El Ançor. Mouloud Cherifi a aussi déposé la première pierre du projet 50 logements LPA dans sa nouvelle formule à Aïn El Türck.

Il est à rappeler que les Oranais se sont réjouis récemment du lancement de la nouvelle formule du LPA à Oran avec l’entame des travaux du premier projet à Gdyel, mais beaucoup d’Oranais n’auront pas la chance d’acquérir ce type de logement, quand on sait que la demande a considérablement dépassé le quota réservé pour la wilaya d’Oran. Ce quota été initialement de 2.000 logements, avant que le wali d’Oran Mouloud Cherifi n’œuvre auprès du ministère de l’Habitat pour qu’un autre quota de 500 logement soit octroyé pour Oran.