Fatima B.

Il sera procédé, » en début 2019, au contrôle au niveau des entreprises, des secteurs et du patronat, de la mise en œuvre des dispositions du décret exécutif qui consacre au moins 1% des postes d’emploi au profit des personnes handicapées », a indiqué le secrétaire générale du ministère de la solidarité nationale, de la famille et de la condition der la femme, lors d’une rencontre organisée à l’occasion de la Journée maghrébine des personnes handicapées. Le décret exécutif relatif à l’emploi fait obligation aux entreprises d`employer des personnes handicapées dans la proportion de 1% de leur effectif, et ce dans le cadre de la loi promulguée en 2002, relative à la protection et promotion des personnes handicapées. Les entreprises qui ne respectent pas l`obligation d`emploi de travailleurs handicapés seront soumises au paiement d`une contribution financière qui sera versée au Fonds national de solidarité (FNS), pour être utilisée dans le financement de programmes et d’activités destinés au profit de cette frange. Les personnes handicapées bénéficieront des différents programmes d’insertion et d’emploi qu’accordent l’Agence de Développement social (ADS) et l’Agence nationale de gestion du micro crédits (ANGEM), d’autant plus que 1.500 handicapés avaient bénéficié de micro crédits, en vue de créer des activités qui leur ont permis de créer des postes d’emploi au profit de cette catégorie.