Par B.Boukleka

L’opération de contrôle des pratiques commerciales effectuées durant le mois précédent par les inspecteurs, relevant de la Direction Régionale du Commerce de la wilaya d’Oran au niveau des 05 wilayas qu’elle chapeaute à savoir : Mostaganem, Tlemcen, SBA et enfin, Aïn Témouchent, a abouti à la découverte d’infractions de différentes natures. Cependant, le défaut de facturation reste en effet, l’infraction la plus constatée, après celle de l’absence d’hygiène et l’insalubrité des lieux. Cette défaillance est constatée aussi bien chez les commerçants de détails comme ceux, de gros.

C’est ainsi que cette opération s’est soldée par 170 infractions, où pas moins de 861 commerçants entre détaillants, grossistes et producteurs ont été contrôlés. En matière de contrôle de la qualité  et de la répression des fraudes, le bilan fait état de plus de 05 millions de dinars de produits non- conformes, saisis dans les 05 wilayas sus citées, dont plus de 400 millions de centimes à Oran. Dans le même contexte, ces infractions  relevées sont : le défaut d’hygiène, la non-conformité de la marchandise et enfin, l’insalubrité des lieux.

A cet effet, les inspecteurs ont procédé à la fermeture de 117 commerces, dont une vingtaine à Oran.

Au total, cette opération a ciblé 19.876 commerçants, dont 1.314 ont été verbalisés et 1.375  infractions relevées. Notons enfin que, la Direction du Commerce d’Oran a mobilisé durant la saison estivale quelque 389 brigades, dont 145  à Oran, et ce, pour veiller au respect de l’hygiène des produits destinés à la consommation et au contrôle des pratiques commerciales.

Malgré l’arsenal juridique et le nombre de lois, portant sur la protection du consommateur, certains commerçants sans scrupules continuent d’écouler des produits alimentaires avariés au détriment de la santé du consommateur. Certaines pratiques, pourtant interdites par la loi, semblent avoir la peau dure. En conséquence, le nombre de cas d’intoxication ne cesse d’augmenter.