L’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et des organisations patronales, à savoir le Forum des chefs d’entreprises (FCE), la Confédération des industriels et producteurs algériens(CIPA), la Confédération nationale du patronat algérien (CNPA), la Confédération algérienne du patronat (CAP), l’Union nationale des entrepreneurs publics (UNEP), l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) et l’Union nationale des investisseurs(UNI), ont signé aujourd’hui à Alger une motion spéciale de soutien et d’adhésion à l’appel du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, portant sur l’édification d’un « front populaire solide » pour faire face aux défis internes et externes qui se posent à l’Algérie. Cet appel, a été lancé par son excellence le Président de la république, le 20 août dernier à l’occasion de la journée du Moudjahid.
« Nous soutenons le Président Bouteflika par conviction et notre soutien permettra à l’Algérie de poursuivre son épanouissement et son développement », a déclaré le secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd à l’occasion de la signature de cette motion qui a eu lieu au siège de la Centrale syndicale en marge de la célébration du 64ème anniversaire du déclenchement de la Guerre de libération nationale. « Nous n’avons pas le droit moral de nier l’apport du chef de l’Etat à l’épanouissement de notre pays », a-t-il affirmé, ajoutant que la signature de cette motion « est un acte de confirmation, d’adhésion et de soutien au président Bouteflika qui a fait de l’Algérie une nation très forte et respectée », rappelant que « le pays était à deux doigts de la catastrophe dans les années 1990 ».