I. Yacine

Ils sont 654 écoliers qui étudient la langue tamazight à Mascara. Selon le directeur de L’Éducation de la wilaya de Mascara, M. Yahia Bechlaghem, l’enseignement de la langue tamazight est assuré cette année, comme première étape, pour les 654 écoliers, dont 355 enfants de la 4ème année et 299 autres enfants du 5ème année primaire des 05 écoles primaire des daïras de Mascara, Tighennif, Ghriss, Mohammadia et Sig. «Les cinq enseignants de la langue tamazigh ont été recrutés et ont bénéficié d’un programme de formation à Aïn Témouchent. Actuellement, sous les directives des inspecteurs, ils enseignent aux écoliers la langue tamazight 03 heures par semaine. L’opération sera généralisée à l’ensemble des écoles de la wilaya,» nous a déclaré M. Bechlaghem. Par ailleurs, des propositions pour la réalisation de nombreuses infrastructures scolaires à travers certaines localités de la wilaya de Mascara ont été soumises au ministère des Finances, le mois de mai passé, dans le but de pallier la surcharge des classes et d’améliorer les conditions de scolarisation des élèves. Selon le directeur de l’Éducation, afin de satisfaire les besoins de la carte scolaire à Mascara : «nous avons proposé la réalisation de 12 groupes scolaires de type D1 de 12 classes et 02 autres groupes scolaires de types C2 de 09 classes à Tighennif et Sidi Boussaid. Ainsi, la réalisation de 70 classes extensibles, 02 cantines scolaires et 03 demi-pensions.» Dans ce contexte, le premier responsable de l’Éducation a mis l’accent en outre, sur la nécessité de la réalisation de 07 nouveau CEM à Ghriss, Tizi, Oued Taria, Zaghloul à Zahana, Maoussa, Mohammadia et Tighennif et la réalisation de 05 nouveaux lycées à El Keurt, Zahana, Tighennif et au niveau de 02 autres quartiers à Mascara.Ce qui mérite d’être signalé que le secteur de l’Éducation prévoit la réception de 16 infrastructures scolaires en cours de réalisation. Il s’agit entre autres de 04 lycées, dont 02 de remplacement à d’anciens lycées en préfabriqué, 02 CEM, 02 groupes scolaires et 03cantines scolaires. Par ailleurs, le directeur de l’Éducation nous a relaté que l’année scolaire en cours sera l’année de formation par excellence. «Conformément aux directives de Mme la ministre, le programme de formation s’inscrit dans le cadre du Plan National de Formation (PNF) touchera toutes les catégories, notamment les enseignants, inspecteurs, administratifs et autres travailleurs professionnels,» a-t-il déclaré. En ajoutant qu’en 2018, ils sont 11.789 fonctionnaires du secteur de l’Education qui ont bénéficié de sessions de formation. «La concrétisation de l’objectif d’une école de qualité passe par la mise en œuvre de l’objectif de professionnalisation des pratiques d’enseignement et de gestion,» conclura M. Bechlaghem.