Les gardes côtes relevant de la marine nationale de la base d’Oran, ont interceptés à l’aube de la journée d’aujourd’hui deux  embarcations de harragas, au large de la plage de Bousfer à quelques miles de l’ile « Paloma ». A bord de la première embarcation se trouvaient, 19 personnes dont une famille entière, le père la mère et quatre bébé. En fait, l’âge de ces enfants ne dépasse pas le 5 ans, l’un  d’entre eux est un nourrisson âgé de tout juste 9 mois. . Dans la seconde embarcation, 14 autres personnes espéraient rejoindre l’autre rive de la méditerranée. Les 33 candidats à l’émigration clandestine, ont été reconduits au port d’Oran, et remis entre les mains de la police. Ils sont sains et saufs. Ils répondront aux chefs d’inculpation de tentative d’émigration clandestine. Quant aux parents insouciants, ils répondront également à a mise en danger de la vie de leurs enfants.  Selon les informations en notre possession, durant les dernières 24 heures, 08 embarcations ont pris le départ à partir des plages de la wilaya d’Oran.  Certains harragas sont arrivés sur les terres espagnoles mais ont été arrêtés par les gardes côtes espagnoles. Ils ne tarderont pas à être expulsés.