Adopter une politique d’économie de l’énergie électrique

Gestion des infrastructures sportives et de jeunesse

42

Une importante délégation attendait Mohamed Hattab, ministre de la Jeunesse et des Sports, ce mardi à El Amria, premier point inscrit à l’ordre du jour de sa visite d’inspection et de travail. Accompagné de la Cheffe de l’Exécutif, du SG de la wilaya, du P/APW, du directeur de la Jeunesse et des Sports, le représentant du chef de gouvernement conduisait une importante délégation issue de ses principaux départements chargés de la jeunesse et des sports. A l’instar d’Aïn Témouchent, de Beni- Saf, de Hammam Bou Hadjar, de Terga et de Rechgoun, El Amria (22km au nord-est d’Aïn Témouchent) a bénéficié de 02 infrastructures de jeunesse à savoir : un camp de jeunesse et une Maison de Jeunes. Hattab, avoue être satisfait de ces 02 projets qui constituent une valeur ajoutée dans le domaine du renforcement des infrastructures du secteur.
A vrai dire, le ministre a laissé entendre que le département ministériel concerné devrait étudier les possibilités d’octroi des équipements nécessaires pour le complexe sportif de proximité de Terga qui connaît un taux de réalisation de 75% environ. Ici, il est bon de rappeler que des efforts louables sont attendus en vue de procéder à la formation des cadres devant occuper des postes-clés au niveau des infrastructures réceptionnées ou celles en fonction et connaissant des lacunes dans ce cadre précis. Non loin de Terga, le ministre et la délégation qui l’accompagnait ont inauguré la Maison des Jeunes d’Ouled El Kihel, une commune rurale dépendant de la daïra d’El Malah. Avant de se diriger à Hammam Bou Hadjar, où il devait visiter le projet de la réalisation de la Maison des Jeunes, le ministre a insisté sur le fait de vouloir s’inscrire dans le cadre de la nouvelle circulaire, visant à minimiser les charges relatives à la consommation de l’énergie. Il est vrai que cette question ne concerne pas uniquement ce secteur. Depuis peu, Noureddine Bedoui ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire avait fait cette remarque à l’endroit des mosquées qui devaient opter pour une politique de restriction de la facture de l’électricité. Le même ministre avait en étroite collaboration avec le secteur de l’Education Nationale, préconisé l’usage de l’énergie propre au niveau des écoles primaires gérées par les communes.
On apprend qu’une enveloppe conséquente a été allouée pour les besoins de cette importante opération.

Boualem Belhadri