La ministre de l’Education nationale,Nouria Benghabrit, a déclaré, mercredi à Mascara, que la rentrée scolaire s’est déroulée dans de « bonnes conditions, encore mieux que les années précédentes ».
Dans une déclaration à la presse au terme de sa visite dans la wilaya où elle a présidé le lancement de l’année scolaire 2018-2019, la ministre a indiqué qu’une nette amélioration a été constatée dans plusieurs domaines lors de cette rentrée scolaire par rapport aux années précédentes dont « un bond qualitatif dans la gestion du dossier des nouveaux fonctionnaires et une transparence dans la liste de réserve des lauréats du concours de recrutement. »
Benghabrit a souligné que le succès de la numérisation de l’espace scolaire a permis l’affichage de points obtenus par les élèves chaque trimestre sur la plateforme électronique du ministère évitant toute manipulation.
La ministre a également affirmé que le secteur de l’éducation a connu cette année une amélioration qui s’est traduite notamment par l’ouverture de postes d’encadreurs administratifs, signalant que le taux d’établissements sans encadrement administratif a connu une baisse de 0,2 %, avec l’enregistrement de 90 % d’encadreurs qui remplissent toutes les conditions et qui occupent des postes fixes. Seulement 9 % des encadreurs chargés de la gestion occupent d’autres postes, a-t-elle fait savoir.
A propos de l’enseignement de Tamazight, Nouria Benghabrit a indiqué que le nombre de wilayas où cette langue est enseignée dans les établissements a dépassé la quarantaine, ajoutant que le ministère oeuvre à élargir l’opération aux autres wilayas dont la wilaya de Mascara où l’enseignement de Tamazight a été lancé cette année dans 5 écoles, comme première étape.
La ministre a donné mercredi le coup d’envoi de l’année scolaire 2018-2019 au CEM « Derdara » dans la commune de Ghriss. Elle a présidé aussi, dans la même commune, une cérémonie de signature d’un accord de coopération entre les directions de l’éducation, des moudjahidine, de l’environnement et de la santé et de la population, en plus de la réouverture de l’école pilote
« Debbab Larbi » dans la commune de Hacine qui a été réaménagée et équipée en énergie solaire pour un coût de 33 millions DA après avoir été fermée pour plusieurs années.
En outre, la ministre a inspecté des établissements scolaires à Mascara où des activités culturelles et environnementales ont été organisées avec la participation de l’agence du bassin hydrographique d’Oran « Chott Chergui ».
La wilaya de Mascara a enregistré mercredi plus de 228.000 élèves qui ont rejoint les bancs de l’école, répartis sur 640 établissements scolaires des trois paliers.