Les éléments de la 2ème Sûreté urbaine de BabWahrane(Tlemcen) ont mis fin aux activités néfastes d’une bande de cambrioleurs qui écumaient des villas. Les faits remontent à date du 25 juillet 2018 vers 05h 15 mn du matin, 03 individus suspects ont été interceptés, lors d’une patrouille de routine ; ils avaient par devers eux des gants, un arrache-clou et une cisaille. Il s’agit des dénommés B.S.,(24ans), Z.M.,(20ans) et B.A.,(19 ans).
L’enquête a permis de conclure que d’autres individus étaient impliqués avec eux dans des cambriolages.La perquisition du domicile de B.A., s’est soldée par la saisie de plusieurs billets de banque en devise forte et en dinars algériens, dont 20 billets de 50 euros, 100 de 2000 DA, 03 autres de 2000 DA, 02 de 05 dollars US, un billet de 10 dollars US, 15 de 20 dollars US, 08 autres de 100 dollars US, 02 billets de 05 Dirhams Emiratis, un autre de 10 DE, un billet de 200 Francs suisses, 03 de 100 Frs, 03 de 50 Frs, 04 de 20 Frs et un autre de 10 Frs. Outre la récupération d’objets de valeur, entre bijoux et accessoires, à savoir un collier, deux boucles d’oreilles, une montre- bracelet, une horloge et un écrin en or, ainsi d’autres effets, dont une clé de moto et une autre de marque Logan avec ses papiers(permis de conduire et carte grise), 03 motos Scooter, 04 téléphones portables(dont 02 Samsung et 02 Oppo), 04 flacons de parfum, une chaîne en perles de fantaisie, 02 colliers en argent et une caisse contenant des pièces d’argent en devise anciennes.
Alors qu’au domicile de A.F., le butin récupéré comprenait un téléviseur plasma de marque Iris, un autre de marque Finlux, 02 lampes de bureau, une caisse en bois, ainsi qu’un lot d’appareils électroménagers.
Dans les 02 autres domiciles perquisitionnés, il a été saisi des appareils électroménagers et une moto de marque Peugeot 104. Les mis en cause ont été déférés via le Parquet par devant le juge de comparution immédiate près le tribunal de Tlemcen qui a ordonné leur placement en détention dans un centre de rééducation pour mineurs.

Par Allal Bekkaï