Entre le 1er juin et le 31 août 2018, 86 personnes ont trouvé la mort par noyade, dont 48 dans des plages interdites à la baignade, signale un bilan publié mercredi par la Protection civile. Ce bilan relève par ailleurs que 48.381 personnes ont pu être sauvées, dont 19.233 ont été traitées sur place au niveau des plages pour différents types de blessures. 4.207 parmi elles ont été évacuées vers des structures de santé.
Le bilan rapporte d’autre part que 17 personnes ont été heurtées par des engins nautiques, dont 4 ont succombé à leurs blessures à Alger, Tipaza, Mostaganem et Tizi-Ouzou. Les services de la Protection civile rapporte en outre que plus de 72.000 interventions ont été effectuées durant la période citée.