Un moyen pour les organisateur d’un événement d’ajuster l’ambiance d’un lieu grâce aux données délivrées par Snapchat.

Snapchat et la reconnaissance faciale, une grande histoire d’amour. Il faut dire qu’une grande partie du succès de l’application de photos et vidéos éphémères repose sur les filtres pouvant s’apposer sur les visages. Et cette technologie, Snapchat compte encore une fois miser dessus si l’on en croit un nouveau brevet déposé par la firme. On y découvre la possibilité d’analyser l’humour d’un utilisateur ou utilisatrice uniquement via la caméra du smartphone. Un moyen pour les tiers de découvrir l’humeur général lors d’un événement bien particulier. Evidemment, le dépôt d’un brevet ne coïncide pas avec la mise à disposition d’une technologie.

Un bon moyen de prendre la température

Grâce à la reconnaissance faciale, l’algorithme développé par Snapchat serait capable de différencier l’humour de l’utilisateur à un événement. Les organisateurs de ce dernier pourraient ensuite avoir accès à ces données pour effectuer des modifications et ajuster certains éléments pour rendre l’ambiance meilleure les fois suivantes. Comme expliqué précédemment, Snapchat met un point d’honneur à profiter de la reconnaissance faciale : le succès de l’application repose notamment sur les filtres.

Reste à savoir si les utilisateurs auront le choix d’accepter ou non que leurs humeurs soient analysées par un robot conçu par Snapchat. Car est encore une fois discuté ici l’accès par des tiers aux données privées – l’application étant gratuite, on imagine mal autre monnaie d’échange. A l’heure où la sensibilité des informations privées sur la toile est discuté un peu partout, il faudra sans doute s’attendre à des débats autour de cette possible nouvelle fonction.